La solution à l’énurésie

Votre enfant fait encore pipi au lit régulièrement. À son âge, il devrait pourtant avoir acquis la propreté. Cela peut être très frustrant, mais ne vous inquiétez pas : cela arrive à plus de parents que vous ne le pensez… Nous avons passé en revue la littérature scientifique afin de répondre à toutes vos questions et vous aider à trouver une solution à l’énurésie !

Il est normal que les petits enfants fassent pipi au lit. En règle générale, les enfants apprennent à se retenir d’uriner pendant la journée entre 2 et 4 ans, mais c’est un peu plus difficile pendant la nuit. Des études scientifiques montrent que 15 % des enfants de 5 ans font encore régulièrement pipi au lit. Entre 6 et 8 ans, l’énurésie touche de 6 à 8 % des enfants. Plusieurs raisons peuvent expliquer que votre enfant fait encore pipi au lit. Vous trouverez toutes les informations dont vous avez besoin dans cet article !

Qu’est-ce que l’énurésie ? Et quelles en sont les causes ?

On parle d’énurésie, ou d’incontinence nocturne, lorsqu’un enfant fait pipi accidentellement pendant son sommeil. Cela n’est considéré comme problématique que lorsque l’enfant a atteint un âge auquel cela n’est plus censé arriver.

On évoquera une énurésie dans les circonstances suivantes :

  • 5 ans ou plus
  • Au moins 2 épisodes d’énurésie par semaine
  • Sur une période de 3 mois

ou

  • 7 ans ou plus
  • Au moins 1 épisode d’énurésie par semaine
  • Sur une période de 3 mois

Ne vous inquiétez pas si les critères ci-dessus s’appliquent à votre enfant. L’énurésie touche de nombreux enfants, et il existe des moyens efficaces d’y remédier. Il est important d’en comprendre les différentes causes possibles.

Énurésie primaire ou secondaire ?

Il existe deux types d’énurésie nocturne : l’énurésie primaire et l’énurésie secondaire. L’énurésie est secondaire dans 25 % des cas. Les enfants qui souffrent d’énurésie primaire n’ont jamais eu le contrôle de leur vessie, tandis que les enfant atteints d’énurésie secondaire recommencent à faire pipi au lit après avoir été propres pendant au moins 6 mois.

Les causes de l’énurésie primaire

Certains parents pensent que leur enfant fait exprès de faire pipi au lit pour attirer l’attention ou par paresse. Mais dans la pratique, cela n’arrive presque jamais. Les enfants vivent l’énurésie comme un problème et une gêne. Nous avons répertorié les causes les plus courantes de l’énurésie ci-dessous.

La routine du coucher

Il est important qu’un enfant observe une routine avant le coucher. Cela peut éviter la plupart des accidents nocturnes.

  • Ne pas boire une heure avant le coucher
  • Faire pipi avant d’aller dormir

Pour plus d’informations sur la routine du coucher, lisez ceci.

La capacité de la vessie

Des études montrent que 75 % des enfants énurétiques ont une capacité vésicale inférieure à la normale pour leur âge. Si votre enfant doit aller aux toilettes plus d’une fois par nuit, c’est peut-être le signe d’une capacité vésicale insuffisante.

Sur cette page, vous découvrirez quelle est la capacité vésicale normale à l’âge de votre enfant. Vous y trouverez également quelques conseils utiles pour identifier d’éventuels problèmes de vessie chez votre enfant.

La profondeur du sommeil

Votre enfant est-il difficile à réveiller ? Une étude fréquemment citée a confirmé les soupçons de nombreux parents. Les enfants qui font pipi au lot ont souvent un seuil de réveil élevé et ne réagissent donc pas correctement à la sensation de vessie pleine. Un stop-pipi est un moyen efficace d’apprendre à un enfant à se réveiller. 
 

Nous avons rédigé un article pratique pour vous aider à faire baisser le seuil d’éveil de votre enfant.

L’hérédité

On transmet certaines caractéristiques à ses enfants à travers l’ADN. Mais saviez-vous que l’énurésie en fait partie ? Les enfants dont l’un des parents souffrait d’énurésie ont 43 % de chances d’en souffrir eux aussi. Si les deux parents en souffraient, le risque s’élève à 77 % !

L’avantage est que vous êtes bien placé pour expliquer à votre enfant qu’il n’est pas le seul !

La constipation chronique

Une récente étude notable a identifié une cause de l’énurésie non pas dans la vessie, mais dans les intestins ! L’accumulation de selles dans les intestins peut exercer une pression sur la vessie, avec toutes les conséquences que cela implique. Dans une étude, on a remédié à la constipation de 30 enfants constipés et énurétiques. L’énurésie a cessé chez 83 % (25) des enfants en moins de 3 mois ! De nombreux médecins ne prennent pas ce facteur en compte dans leur diagnostic, ce qui peut prolonger l’énurésie inutilement.

Les causes de l’énurésie secondaire

Lorsqu’un enfant se met à faire pipi au lit après avoir été propre pendant au moins 6 mois, on parle d’énurésie secondaire.

Situations stressantes et état émotionnel

On insinue souvent qu’il existe un lien direct entre l’énurésie et le stress. Il est cependant prouvé qu’il existe une étape intermédiaire, à savoir un changement de comportement. Un exemple de changement de comportement est l’augmentation de la consommation de sel. Comme les adultes, de nombreux enfants stressés sont attirés par les encas salés. Ajoutez à cela une petite vessie, et l’énurésie est souvent inévitable.

Il y a de nombreux autres comportements qui découlent du stress.

Infection des voies urinaires

Une infection des voies urinaires entraine un besoin fréquent d’uriner, ce qui augmente le risque que votre enfant fasse pipi au lit la nuit. Heureusement, une infection des voies urinaires se traite très bien à l’aide d’antibiotiques, sous prescription médicale.

Comme il s’agit d’un problème courant, nous avons rassemblé quelques conseils efficaces.

Vessie hyperactive

Une vessie hyperactive se manifeste par des envies soudaines d’aller aux toilettes. Ce trouble est particulièrement fréquent chez les enfants âgés entre 3 et 8 ans. Leur vessie se contracte rapidement et la tension s’accumule. En l’absence d’amélioration au bout de quelques semaines, il est important d’agir.

Diabète

Dans de rares cas, le diabète de type 1 ou diabète infantile peut expliquer qu’un enfant recommence à faire pipi au lit. Pour un enfant diabétique, une vie bien organisée est la clé du succès.

Apnée du sommeil

Environ 10 % des enfants ronflent et l’apnée du sommeil est en cause dans environ 10 % des cas. L’apnée obstructive du sommeil, causée par un rétrécissement des voies respiratoires, peut avoir des conséquences néfastes sur les performances globales de votre enfant.

Si vous avez des soupçons, consultez votre médecin.

Aidez votre enfant grâce à ces 7 conseils importants

  1. Soutenez votre enfant et faites-lui comprendre que vous savez qu’il ne fait pas exprès. Punir votre enfant pour avoir fait pipi au lit nuirait gravement au processus d’apprentissage.
  2. en place une routine du coucher. Cela n’apporte aucune garantie, mais cela réduit considérablement les risques !
  3. Impliquez votre enfant au moment de changer les draps pour le sensibiliser aux conséquences de l’énurésie nocturne.
  4. Faites preuve de patience. L’énurésie nocturne ne disparait pas du jour au lendemain, et chaque enfant progresse à son rythme.
  5. Protégez votre enfant des moqueries à la maison ou à l’école. Être l’objet de moqueries à ce sujet a des conséquences désastreuses sur l’estime personnelle et la confiance en soi. Afin d’éviter les traumatismes, la tolérance zéro est de rigueur.
  6. Prenez du recul. L’énurésie est un processus normal qui a touché des personnes parmi les plus importantes de ce monde. S’il s’agit de votre principal problème en ce moment, vous pouvez vous estimer heureux.
  7. Il n’est jamais une mauvaise idée de consulter un médecin afin d’exclure toute anomalie biologique.

En route vers la propreté nocturne

Stop-pipi

Des recherches scientifiques ont prouvé que la méthode du stop-pipi est la plus efficace et la plus sûre pour remédier durablement à l’énurésie. Une étude menée auprès de 505 enfants a montré que 79 % ne font pas pipi au lit pendant au moins 14 jours consécutifs au bout de 10 semaines.

Sans risques d’effets secondaires pour votre enfant, le stop-pipi est disponible sans ordonnance. Le choix est si important qu’il y a forcément un stop-pipi qui correspond à vos exigences et à celles de votre enfant. Tous comme pour nos téléphones, les développements technologiques ont révolutionné l’offre en matière de stop-pipi. Les stop-pipi de la dernière génération sont sans fil et d’une grande facilité d’utilisation. Pour vous aider à choisir le stop-pipi qui vous convient le mieux, nous avons établi un comparatif des atouts et des inconvénients des stop-pipi disponibles sur le marché à l’heure actuelle.

Médicaments

Dans certaines situations (soirées pyjama, colonies de vacances…), les médicaments peuvent être une bonne solution temporaire. Avant de recourir aux médicaments, il est important d’en pondérer les avantages et les effets secondaires.

Imipramine/amitriptyline

L’imipramine appartient au groupe des antidépresseurs tricycliques. Elle régule la quantité de substances d’origine naturelle présentes dans le cerveau qui jouent un rôle dans l’humeur et les émotions. On ignore comment l’imipramine agit dans le cadre de l’énurésie nocturne. Elle semble ne pas avoir d’effet chez tous les enfants. 

Dans certains cas, ce médicament est très efficace, mais il présente certains inconvénients.

Minirin/Desmopressine

Prise avant le coucher, la desmopressine inhibe la production d’urine pendant la nuit. La desmopressine ne résout pas complètement l’énurésie nocturne. L’enfant fait moins souvent pipi au lit, mais en règle générale, le lit ne reste pas complètement sec. À l’arrêt du médicament, l’énurésie revient souvent.

Pour résumer

L’énurésie peut être causée par de nombreux facteurs différents. Mieux vaut exclure certaines causes qui présentent un danger pour l’enfant. En cas de doute, consultez un médecin généraliste ou un urologue !