10 règles pour assurer le succès de l’alarme anti pipi au lit

Vous venez d’acheter une alarme contre l’énurésie ou vous envisagez d’en acheter une ? Nous avons établi cette liste de règles d’or à partir des témoignages de milliers de personnes qui vous ont précédé ! Si vous suivez ces conseils avec constance, vous augmenterez significativement l’efficacité de la méthode stop-pipi !

1. Utilisez une alarme conviviale

De nos jours, les enfants ont une tout autre expérience de la convivialité que celle que nous avions à leur âge. Mieux vaut donc utiliser un système qui répond à un certain nombre d’exigences minimales des enfants d’aujourd’hui.

Les câbles et les alarmes analogiques bruyantes sont dépassés et tout doit être personnalisable. Une fois ces conditions minimales remplies, l’adhésion de votre enfant est garantie, et notre alarme anti pipi au lit répond à ces exigences !

alarme-enuresie-0

2. Motivez votre enfant tous les jours

Pour garantir le succès de la méthode stop-pipi, il est extrêmement important que vous expliquiez à votre enfant que le stop-pipi va l’aider à arrêter de faire pipi au lit. Son objectif principal est de réveiller votre enfant quand il doit faire pipi afin qu’il puisse finir d’uriner aux toilettes. Dites à votre enfant que l’alarme anti pipi au lit ne fonctionnera que s’il y met tous ses efforts et toute sa coopération !

Cela peut paraitre logique, mais pour un enfant, il est difficile de prendre conscience que plus de 14 % des enfants de 6 ans font encore régulièrement pipi au lit. Rappelez régulièrement à votre enfant qu’il n’est pas le seul ! Montrez-lui qu’il peut compter sur le soutien de ses parents et sur l’alarme anti pipi au lit. Cela est très motivant pour l’enfant.

3. Impliquez votre enfant lors du déballage et du réglage de l’alarme

Nous envoyons le stop-pipi dans un superbe colis qui fera la joie de votre enfant ! Déballez le colis en sa compagnie. Il va immédiatement adorer Wizzu le panda ! Impliquer l’enfant dès le début est un bon moyen de renforcer son adhésion et donc d’augmenter les chances de succès de la méthode.

Configurez le système ensemble. Faites un test en versant un petit peu d’eau sur le sous-vêtement et entrainez votre enfant à se rendre immédiatement aux toilettes. Si vous faites cet exercice avec le sourire et une attitude positive, vous remporterez l’adhésion totale de votre enfant !

alarme-enuresie-1

4. Discutez de la routine du coucher

Il est essentiel que votre enfant observe une routine à travers laquelle vous pourrez contrôler toutes les variables qui vous permettront d’éviter l’énurésie. En plus de l’encourager à faire pipi et à limiter sa consommation d’eau avant d’aller dormir, assurez-vous que votre enfant aille au lit dans un état d’esprit détendu.

À elle seule, l’alarme anti pipi au lit ne suffit pas pour mettre fin à l’énurésie. L’aspect humain, la confiance et le soutien sont tout aussi importants !

5. Fixez des objectifs réalistes

On ne remédie pas à l’énurésie du jour au lendemain. Aussi, l’alarme anti pipi au lit est plus efficace quand on fixe des objectifs réalistes. Il est scientifiquement prouvé qu’il faut en moyenne deux mois à un enfant avant d’être propre pendant deux semaines consécutives. Rien de plus normal : le problème est parfois profondément enraciné.

Faites part de ces informations à votre enfant afin de ne pas lui mettre trop de pression et de ne pas créer d’énergie négative. Les revers font partie du processus d’apprentissage. Ce sont les efforts qu’il faut récompenser.

6. Faites preuve d’implication

L’implication des parents est une condition sine qua non de l’efficacité de l’alarme contre l’énurésie ! Vous devez vous lever pour rejoindre votre enfant à chaque fois que l’alarme se déclenche. Bien sûr, il n’est pas toujours facile de se lever au beau milieu de la nuit, mais cela vous aidera, vous et votre enfant, à passer des nuits plus paisibles.

Les premières nuits, il est probable que votre enfant ne se réveille pas au son de l’alarme. Réveillez votre enfant en douceur sans éteindre l’alarme jusqu’à ce que votre enfant prenne l’habitude.

alarme-enuresie-3
alarme-enuresie-3

7. Récompensez les efforts de votre enfant

Demandez-vous ce que vous devez récompenser. Le risque de ne récompenser votre enfant que lorsqu’il ne fait pas pipi au lit est que votre enfant se sente puni en cas d’accident. Ce n’est évidemment pas le but recherché ! Il faut partir du principe que votre enfant en souffre et qu’il ne le fait pas exprès !

Nous pensons que votre enfant doit être récompensé pour ses efforts, pas pour les résultats. Faites en sorte de récompenser votre enfant de manière à ce qu’il prenne conscience qu’une nuit au sec est formidable et que les accidents font partie du processus.

Félicitez votre enfant lorsqu’il enfile le sous-vêtement tout seul, qu’il se réveille ou qu’il observe sagement la routine du coucher !

8. Sensibilisez votre enfant aux conséquences de l’énurésie

Comme nous l’avons vu, l’alarme stop-pipi en elle-même ne suffit pas. Attirez l’attention de votre enfant sur les conséquences de l’énurésie avec sensibilité et nuance. Nettoyez le lit ensemble ou mettez ensemble ses draps dans la machine à laver.

9. Votre enfant est propre ? Poursuivez la méthode !

Essayez d’atteindre 14 nuits au sec consécutives. Il est prouvé que le « surentrainement » mène à un conditionnement plus efficace et à de meilleurs résultats. Votre enfant est peut-être convaincu que le problème est résolu, mais pour son propre bien, mieux vaut continuer. Puisque vous êtes arrivés à la fin du programme, vous pourriez envisager une belle récompense ! Vous constaterez que l’alarme anti pipi au lit est efficace et vous pourrez porter un regard fier sur ce que vous avez accompli.

10. Comptez sur notre soutien

Vous avez une question sur l’apport hydrique de votre enfant ou sur un tout autre sujet ? Nos experts disposent de toutes les informations dont vous avez besoin et sont là pour vous aider.

alarme-enuresie-Wizzu