Énurésie : quand consulter ?

L’énurésie est un problème très difficile à vivre, et pour lequel de nombreuses personnes hésitent à consulter un médecin. Ou alors, elles ne savent pas quand consulter. Nous avons rassemblé toutes les informations dont vous avez besoin pour savoir quand consulter et comment vous préparer.

Qu’est-ce que l’énurésie ?

On parle d’énurésie ou lorsqu’un enfant de cinq ans ou plus fait pipi au lit au moins deux fois par semaine ou lorsqu’un enfant de sept ans ou plus fait pipi au lit au moins une fois par mois, en l’absence d’une autre maladie ou d’autres symptômes. On fait également une distinction entre énurésie primaire et énurésie secondaire, selon que l’enfant ait déjà été propre ou non. Énurésie nocturne primaire : chez les enfants qui n’ont jamais été propres pendant au moins six mois. Énurésie nocturne secondaire : chez les enfants qui recommencent à faire pipi au lit après avoir été propres pendant au moins six mois.

Il est très important pour les médecins généralistes de savoir si la motivation vient de l’enfant ou des parents.

Quand consulter ?

Avant de consulter votre médecin, il est important d’avoir réfléchi aux questions suivantes :

  • À quelle fréquence votre enfant fait-il pipi au lit ?
  • Souffre-t-il également d’incontinence diurne ?
  • Votre enfant perd-il de petites ou de grandes quantités d’urine ?
  • À quelle fréquence votre enfant urine-t-il ? On considère qu’il est normal d’uriner entre trois et huit fois par jour.
  • Comment est le jet urinaire (l’enfant doit-il pousser, le jet est-il saccadé ou faible, au goutte-à-goutte) ?
  • L’enfant a-t-il eu une infection urinaire (mictions douloureuses, présence de sang dans l’urine) ?
  • Souffre-t-il de constipation ?

Il est également important de penser au fonctionnement global de votre enfant. A-t-il des copains et copines à l’école ? Se joint-il au groupe ?

Réfléchissez aussi aux événements importants auxquels votre enfant a pu être confronté récemment (décès d’un grand-parent, divorce des parents…). Il est important de dresser un tableau complet de la situation de votre enfant.

L’énurésie est héréditaire

Nous savons que l’énurésie nocturne est souvent héréditaire. Avant de consulter votre médecin, réfléchissez donc bien à vos propres antécédents d’énurésie nocturne.

  • À quel âge avez-vous été propre ? Qu’en est-il des grands-parents ?
  • Y a-t-il d’autres membres de votre famille touchés par l’énurésie nocturne ?
  • Comment s’est déroulé l’apprentissage de la propreté diurne ?

Selon les médecins, l’énurésie nocturne non traitée a un pronostic favorable. Cela nécessite de la patience et de la prudence.

Le médecin commencera par s’entretenir avec vous et enquêtera sur la situation familiale.

Il vous expliquera ensuite les mesures à prendre à l’occasion d’une discussion avec vous et votre enfant. En cas de résultats insuffisants, une ou plusieurs méthodes de thérapie comportementale peu intensives suivront, éventuellement suivies de méthodes plus intensives. Les interventions intensives sont particulièrement indiquées chez les adolescents et les adultes. Ces méthodes peuvent toutes être combinées avec la tenue d’un journal de miction dans lesquels on notera l’apport en liquide, la quantité d’urine et la fréquence des mictions.

Le médecin soulignera les aspects suivants :

  • Expliquez clairement à l’enfant quel est l’objectif ;
  • Soyez encourageant ;
  • Responsabilisez l’enfant ;
  • Soyez constant ;
  • Il est permis de boire le soir ;
  • Pas de couches.