Comment fonctionne la méthode stop-pipi ?

La genèse de l'alarme stop-pipi

La méthode stop-pipi a été découverte par accident vers 1920. Un pédiatre néerlandais, Meinhard von Pfaundler, cherchait un moyen d’avertir le personnel soignant quand un enfant avait fait pipi au lit Il n’aimait pas que les enfants dorment dans des draps mouillés et voulait aider les enfants et les infirmières à y remédier.  Il a développé un appareil qui déclenchait une alarme quand un enfant avait le lit mouillé.  C’est alors qu’on s’est rendu compte que les enfants qui utilisaient cette méthode devenaient propres plus rapidement. Plus tard, la méthode stop-pipi connaitrait un succès retentissant.

Il a fallu attendre les années 30 pour que deux psychologues étudient l’efficacité de la méthode stop-pipicontre l’énurésie. Au moyen d’un test empirique auprès de 30 enfants âgés entre 3 et 13 ans, ils ont démontré que l’alarme stop-pipi est une méthode efficace contre l’énurésie. Ils ont également constaté que l’apprentissage de la propreté au moyen d’une alarme stop-pipi dure jusqu’à 3 mois en moyenne.  Si votre enfant n’a pas acquis la propreté nocturne au bout de 3 mois de traitement selon la méthode stop-pipi, nous vous conseillons de consulter votre médecin traitant.

Comment fonctionne la méthode stop-pipi ?

La méthode stop-pipi est basée à la fois sur le conditionnement classique et sur le conditionnement opérant.  Grâce à l’alarme qui retentit en cas de pipi au lit, l’enfant apprend à lier la sensation de vessie pleine à la nécessité d’aller aux toilettes. Dans un premier temps, l’alarme réveille l’enfant et provoque la contraction du sphincter de la vessie.  C’est la période d’acquisition du comportement.

Au bout de quelques semaines d’utilisation du stop-pipi, l’enfant fait le lien entre la sensation de vessie pleine et le retentissement de l’alarme.  Dès lors, l’enfant se réveille avec la sensation de vessie pleine et se rend aux toilettes tout seul. Ce processus s’appelle le conditionnement classique.

Le conditionnement opérant est un processus d’apprentissage dans lequel le comportement du sujet change en fonction des conséquences de ce comportement.  Dans le cas de la méthode stop-pipi, la conséquence du pipi au lit est le retentissement de l’alarme.  L’enfant préfèrera éviter cela : il n’est pas très agréable d’être réveillé au beau milieu de la nuit. Au fur et à mesure, l’enfant apprendra à mieux reconnaitre la sensation de vessie pleine, mais, en outre, il fera de son mieux pour éviter d’être réveillé par l’alarme.

Il est important de récompenser l’enfant lorsqu’il passe une nuit au sec.  Cela renforce l’efficacité de la méthode.

L'alarme pipi au lit Dryly®

La méthode stop-pipi est un moyen efficace de mettre fin à l’énurésie. Mais comment fonctionne la méthode stop-pipi ? Votre enfant porte un sous-vêtement Dryly® spécial, lequel est relié à notre application mobile et au récepteur (caché dans le panda en peluche Wizzu) par l’intermédiaire d’un émetteur. Pour les plus grands, le récepteur peut être utilisé séparément. Le panda et l’application mobile servent tous les deux d’alarme :  Wizzu pour votre enfant et l’application pour vous, le parent. Cela vous permet de savoir quand et à quelle fréquence votre enfant fait pipi la nuit.

L’application vous avertit au moment exact où votre enfant fait pipi au lit pour que vous puissiez lui venir en aide et le conduire aux toilettes. Les deux alarmes se déclenchent dès que le sous-vêtement est mouillé. Votre enfant apprend ainsi à se réveiller quand il a la vessie pleine.  La méthode stop-pipi est efficace car elle renforce la conscience du problème et la volonté de le résoudre.

Le soutien des parents est crucial pour la réussite de la méthode stop-pipi. C’est pourquoi nous vous aidons à mieux comprendre le comportement de votre enfant par l’intermédiaire de l’application mobile. Wizzu joue également un rôle central dans cette méthode stop-pipi. En vrai copain, il soutient votre enfant tout au long du processus d’apprentissage de la propreté nocturne.

Avant de commencer la méthode stop-pipi de Dryly®, configurez l’application mobile avec votre enfant.  Votre enfant y trouvera beaucoup de plaisir et de motivation car Wizzu est la vedette de l’application.  Il vous faudra indiquer le nom, l’âge et le sexe de votre enfant pour que l’application puisse vous aider de façon optimale tout au long du processus d’apprentissage.

Ensuite, expliquez à votre enfant l’objectif de la méthode stop-pipi. Le premier soir, laissez-le s’exercer à mettre et à enlever le sous-vêtement et à allumer et éteindre le récepteur Dryly® (situé à l’intérieur de Wizzu, le panda en peluche). Nous avons collaboré avec des urologues pour développer un rituel spécial à suivre avant le coucher.

  • Le rituel Dryly®est très important. L’application vous guidera tout au long de celui-ci. Suivez les instructions dans l’application et commencez la nuit du bon pied !
  • Si le panda se déclenche pendant la nuit, rendez-vous dans la chambre de votre enfant et allumez la lumière. Attendez que votre enfant éteigne la sonnerie lui-même et se rende aux toilettes. Félicitez-le si tout se passe bien, au moment-même et le lendemain matin.
  • Si l’enfant met plus de 3 minutes à éteindre le panda, réveillez-le doucement. Dites-à votre enfant d’aller aux toilettes, sans le féliciter. Ne portez aucune attention au fait que votre enfant soit mouillé. L’objectif est que l’enfant soit réveillé par Wizzu (et non pas par les parents).
  • Si l’enfant est réveillé par le panda, c’est un succès. Votre enfant remporte des points sur l’application mobile. Il peut échanger ces points contre des gadgets amusants pour Wizzu.
  • Laméthode stop-pipi Dryly® ne mettra pas fin à l’énurésie de votre enfant du jour au lendemain ; l’objectif est d’amorcer une évolution positive et que l’enfant fasse pipi au lit de moins en moins souvent.

Quand utiliser un stop-pipi ?

Si vous lisez ceci, vous répondez probablement au premier critère ! Si dès l’âge de 5 ans votre enfant n’a pas encore acquis la propreté nocturne et qu’il fait pipi au lit plusieurs fois par semaine, il est bon d’examiner les différentes options. Certains parents sont désireux de commencer plus tôt. Sachez toutefois que la plupart des complémentaires santé ne remboursent le stop-pipi qu’à partir de l’âge de 5-6 ans.

Bien sûr, il est important de commencer par consulter un médecin traitant afin d’exclure tout problème physique qui pourrait en être la cause. Toutefois, des recherches montrent que chez 98 % des enfants, l’énurésie n’a aucune cause physique.

À qui s'adresse le stop-pipi ?

Le stop-pipi s’adresse aux enfants de 3 à 14 ans, mais aussi aux adultes. L’âge recommandé est de 5 ans. Il est particulièrement important que le parent comme l’enfant soient motivés à résoudre le problème d’énurésie. En tant que parent, vous devrez soutenir votre enfant pendant la nuit. La motivation de votre enfant est elle aussi cruciale.

Énurésie et sommeil profond

Les enfants qui souffrent d’énurésie ont souvent un sommeil très profonds et sont donc difficiles à réveiller. Si cela vaut aussi pour votre enfant, celui-ci pourrait ne pas se réveiller au son de l’alarme la première fois. Réveillez votre enfant en douceur pour l’aider à s’habituer. Après une à quatre semaines, vous remarquerez que son sommeil est de moins en moins profond et que votre enfant se réveille plus facilement !

Combien de temps pour constater des résultats ?

Les enfants qui souffrent d’énurésie sont tous différents, et cela se reflète également dans la durée du traitement. Certains enfants ont vite fait de s’y habituer et d’arrêter de faire pipi au lit. Chez d’autres enfants, au contraire, le problème est un peu plus grave et il faut plus de temps pour y remédier.

Selon une étude, Il faut en moyenne 52 jours à un enfant pour ne pas faire pipi au lit pendant 4 semaines consécutives. Certains enfants deviennent propres au bout de 3 semaines et d’autres au bout de 4 mois.

Quelle est l'efficacité de la méthode stop-pipi d'après les scientifiques ?

Une étude de l’Université de l’Alberta sur l’efficacité du stop-pipi a montré que 66 % des enfants examinés ne faisaient pas pipi au lit pendant au moins 14 nuits consécutives au bout de 10 à 20 semaines. Chez le groupe témoin, on a observé une amélioration chez 4 % des enfants.

Dans une autre étude réalisée en collaboration avec le TNO, 85,5 % des enfants  étaient propres pendant 4 semaines après 3 mois de traitement stop-pipi. Au bout de 2 ans, ce taux était de 76,7 %.

Une observation intéressante révèle que parmi les enfants propres, 15,2 % se réveillaient toutes les nuits pour faire pipi contre 3,9 % des enfants énurétiques. 51,5% des enfants propres se réveillaient parfois pour faire pipi contre 27,5 % des enfants énurétiques.

À l’heure actuelle, 93 % des utilisateurs de la méthode stop-pipi Dryly deviennent propres dans les 6 à 8 semaines.