Problèmes d’énurésie : 4 étapes importantes pour y remédier

Certains prétendent que les problèmes d’énurésie sont faciles à résoudre ou qu’ils ne sont qu’une phase. Ce n’est toutefois pas si simple. Bien sûr, il est possible que l’énurésie cesse d’elle-même ou que votre enfant se trouve dans une phase difficile à cause d’événements stressants. Un divorce, le décès d’un grand-père ou d’une grand-mère ou des tensions à l’école, par exemple, peuvent avoir un impact majeur.

Mettre fin aux problèmes d’énurésie se fait en plusieurs étapes. Il est important d’identifier ces étapes et de célébrer chaque victoire.

Étape 1. Comprendre le stop-pipi et adhérer au rituel du coucher

Le rituel du coucher repose sur le principe « pipi, repos, pipi ». C’est pendant la première heure de repos que le corps produit le plus d’urine. Faire pipi avant d’aller au lit, lire pendant 20 minutes et retourner faire pipi permet d’éliminer une grande partie de l’urine produite. Lors de cette première étape, il est également important que votre enfant sache comment faire fonctionner le stop-pipi et quel est le son de l’alarme en cas d’accident.

Avant d’aller au lit, écoutez le son de l’alarme dans l’application et ensemble, dites à voix haute : « si j’entends cette alarme cette nuit, je me réveille ». Vous pouvez le répéter plusieurs fois. Quand votre enfant franchit cette première étape de façon autonome, une récompense s’impose ! Par exemple, vous pouvez laisser votre enfant décider du dîner ou choisir un dessert.

Étape 2. Se réveiller au son de l’alarme en cas de pipi au lit

Si au début votre enfant ne se réveille pas au son de l’alarme, c’est tout à fait normal. Cela demande un apprentissage. Si votre enfant fait pipi au lit mais se réveille au son de l’alarme, il mérite une récompense, car c’est déjà une belle victoire. Mieux vaut ne pas se précipiter sur des dispositifs du type vibreur car il est très important que votre enfant apprenne à se réveiller tout seul au son de l’alarme.

Surtout, ne vous inquiétez pas si votre enfant ne se réveille pas au son du stop-pipi dans les premiers temps. La
est une méthode d’apprentissage. Avec
, vous recevez une notification lorsque votre enfant fait pipi. Vous pouvez ainsi le rejoindre et le réveiller affectueusement. Après quelques temps, vous constaterez que votre enfant se réveille de lui-même. Un autre avantage de la connexion en temps réel entre le capteur et l’application est que vous pouvez suivre les progrès de votre enfant dans l’application et partager les données avec votre médecin traitant ou votre urologue.

Étape 3. Se rendre tout seul aux toilettes en cas d’accident

Quand votre enfant se réveille et va aux toilettes tout seul, c’est l’heure de faire la fête. À ce moment, l’apprentissage peut vraiment commencer. Il n’est pas nécessaire que votre enfant soit complètement propre. L’important est qu’il sent qu’il a la vessie pleine et qu’il doit aller aux toilettes. Cela signifie que le cerveau reconnait le signal que la vessie est pleine. C’est là notre objectif !

Étape 4. Complètement propre

L’alarme ne se déclenche plus et l’enfant se réveille au sec. C’est formidable ! Poursuivez l’utilisation du stop-pipi pendant 14 jours de plus. Il est très important de continuer. Sinon, les problèmes d’énurésie sont plus susceptibles de réapparaitre. Quand votre enfant sera complètement propre, n’hésitez pas à le récompenser. Pourquoi pas en faisant des cupcakes ou un bon gâteau ?