Médicaments contre l’énurésie ?

Souvent, les parents ne savent pas vraiment quoi faire face à l’énurésie. Faut-il recourir aux médicaments contre l’énurésie ou se contenter d’utiliser une alarme stop-pipi ? L’énurésie est très difficile à vivre. Chez la plupart des enfants, le problème disparait de lui-même avec l’âge. Cependant, l’énurésie n’est pas sans conséquences pour l’enfant. Les enfants perdent souvent confiance en eux et développent une mauvaise image d’eux-mêmes. Résultat : l’énurésie est un problème latent qui crée beaucoup de souffrance chez toutes les parties concernées. 

Chez les enfants qui ont atteint l’âge de 7 ans, l’énurésie est considérée problématique. Il existe plusieurs solutions à l’énurésie nocturne. La première option est d’utiliser un stop-pipi. Si le stop-pipi ne résout rien, votre enfant pourra se voir prescrire des médicaments contre l’énurésie.

Deux types de médicaments contre l’énurésie

Le Minirin est le médicament le plus prescrit contre l’énurésie. Ce médicament contre l’énurésie nocturne réduit la production d’urine pendant le sommeil. Normalement, cette production est plus faible pendant la nuit que pendant le jour. Cela tient à une hormone : la vasopressine (ou ADH). Chez certains enfants, la production de vasopressine est parfois trop faible pendant la nuit. Cela a pour conséquence que la vessie n’est pas capable de contenir toute l’urine. 

Si tel est le cas, le médecin prescrira un médicament contre l’énurésie. Le Minirin est un médicament de synthèse qui mime l’action de la vasopressine. Ce médicament réduit la production d’urine pendant la nuit. L’eau que retient le corps pendant la nuit est éliminée pendant la journée, une fois l’action du médicament terminée. Ce médicament contre l’énurésie peut être administré à court comme à long terme. Ce médicament contre l’énurésie est notamment pratique lors des soirées pyjama et des voyages scolaires.

Minirinmelt

Le Minirinmelt est un nouveau médicament contre l’énurésie. Le Minirinmelt contient de la vasopressine de synthèse, laquelle inhibe la production d’urine pendant la nuit. L’avantage du Minirinmelt est qu’il s’agit d’un comprimé à placer sous la langue et à prendre sans eau. Beaucoup d’enfants détestent les comprimés à avaler. Avec ce médicament contre l’énurésie, ce problème ne se présente pas.

Médicaments contre l’énurésie en cas d’hyperactivité vésicale

L’oxybutynine est un médicament prescrit aux enfants qui souffrent d’hyperactivité vésicale. On parle d’hyperactivité vésicale quand la vessie produit trop d’urine et que l’enfant a constamment l’impression de devoir faire pipi. Dans ce cas, avant de prendre des médicaments contre l’énurésie, on peut commencer par rééduquer la vessie. La rééducation de la vessie consiste à s’entrainer à se retenir d’uriner pendant la journée. Cela permet d’étirer la vessie, laquelle peut alors retenir un plus grand volume d’urine pendant la nuit.

L’augmentation du volume de la vessie diminue le risque d’énurésie. Les anticholinergiques ont toutefois un effet secondaire rarement mentionné : ceux-ci réduisent la tolérance à la chaleur et augmentent le risque de coup de chaleur à haute température car ils inhibent la transpiration. À des températures supérieures à 30º Celsius, les experts recommandent de prendre des mesures de rafraîchissement ou d’interrompre l’administration d’anticholinergiques aux enfants.

Médicaments contre l’énurésie

Le furosémide (Lasilix) est un médicament contre l’énurésie. Il s’agit d’un médicament diurétique. Ce médicament favorise l’élimination de l’eau pour que le corps produise moins d’urine pendant la nuit.

Si vous avez des doutes concernant l’énurésie de votre enfant, nous vous conseillons de consulter votre médecin traitant. Celui-ci pourra vous dire s’il vaut mieux commencer à utiliser un stop-pipi ou prendre des médicaments contre l’énurésie. Les experts recommandent de toujours chercher à déterminer si le comportement de l’enfant peut être modifié à l’aide d’un stop-pipi plutôt que de recourir aux médicaments.